Tel : 02 85 29 19 16

Horaires

De 9h à 12h30
et de 14h à 17h30

DPE Évreux DPE Lisieux DPE Vimoutiers

Rouen : où investir ? - 31/03/2015

Quels sont les secteurs les plus recherchés des investisseurs immobiliers à Rouen ? Petit tour d’horizon du marché de la préfecture de la Seine-Maritime.

Le centre historique

En raison d’un cadre de vie agréable et d’une activité commerçante importante, le centre ancien de Rouen demeure un secteur recherché des retraités et des foyers aisés.

La construction du tramway a même renforcé ce statut.

Pour autant, on peut observer une certaine diversification sociale depuis maintenant quelques années.

En effet, la réimplantation des facultés universitaires a redynamisé l’investissement locatif des petites surfaces à destination des étudiants.

Ainsi, les transactions pour ce type de bien approchent régulièrement les 3 000 euros le mètre carré.

Pour les surfaces intermédiaires de type F3, le prix moyen de vente oscille autour de 2 600 et 2 700 euros dans l’ancien.

Attention cependant à la surévaluation, car seuls les biens vendus à des prix raisonnables trouvent rapidement preneurs.

Le quartier de la Gare

Les logements de ce secteur bénéficient de la présence de la gare.

Pour un nombre croissant d’habitants qui se déplacent quotidiennement pour aller travailler à Paris, il constitue un quartier à privilégier.

La liaison ferroviaire permet en effet de rallier la capitale en une heure et quart.

Les biens dans un état correct se vendent ainsi rapidement à un prix légèrement inférieur à ceux du centre historique (entre 2 300 et 2 500 euros).

En revanche, les logements nécessitant une rénovation font l’objet de négociations serrées qui impactent fortement sur le prix et les délais de vente.

Le quartier Jouvenet

Ce secteur abrite de nombreuses maisons de ville en brique ou en meulière accolées à un petit jardin, mais aussi quelques demeures plus huppées dotées d’un terrain important.

Sa proximité avec le centre et la gare, tout en profitant d’un environnement relativement calme, en fait un quartier très recherché.

Les transactions des biens les plus cossus dépassent facilement les 300 000 euros.

La rive gauche

Ce secteur largement reconstruit après la Seconde Guerre mondiale mêle habitats collectifs, maisons mitoyennes et pavillons.

Son attractivité repose sur les prix du marché, largement inférieur à ceux de la rive opposée.

Ainsi, dans un quartier commerçant comme Saint-Sever, le prix moyen au mètre carré de l’ancien ne dépasse que rarement les 2 000 euros.

Certains biens peuvent même se négocier à moins de 1 500 euros.

Avec la reconfiguration que connait actuellement ce secteur, de belles opportunités sont donc à saisir pour les investisseurs.

Certains îlots sont cependant plus recherchés.

C’est notamment le cas des abords du Jardin des Plantes.

On y trouve des maisons profitant d’un environnement calme et agréable mais rapidement connecté au centre-ville grâce au tramway.

Les communes limitrophes

En s’éloignant du centre de Rouen, les investisseurs s’orientent vers des biens d’une plus grande surface.

Ainsi, les maisons bourgeoises avec leur jardin attenant attirent les familles aisées et il n’est pas rare que les transactions atteignent les 3 000 euros le mètre carré.

C’est le cas notamment dans les communes de Bois-Guillaume ou de Mont-Saint-Aignan.

Cependant, les biens mis en vente à plus d’un demi-million d’euros trouvent moins facilement preneurs et les visites sont rares.  


« Retour aux actualités

assurance - certification - sponsor

DPE Le Havre